Expériences
City stories
Offres
Hôtels et destinations
Un avant-goût de Bruxelles
Bruxelles, Belgique
D'une ville qui est capable d'exporter le meilleur chocolat au monde et les choux des Bruxelles (le nom n'est pas un hasard), on peut s'attendre à tout. La capitale belge est une ville de contrastes qui vous laissera un doux souvenir.
Be txikitero, my friend
Bilbao, Espagne
À Bilbao, vous ne trouverez pas des habitués, mais des « txikiteros ». On appelle ainsi les gens qui boivent des txikitos, un petit verre de vin servi dans les bars. Be txikitero, my friend.
De Madrid au ciel (ou du moins c'est ce qu'on dit)
Madrid, Espagne
L'un des dictons les plus populaires du recueil de proverbes madrilène affirme qu'on n'est nulle part mieux qu'à Madrid, exception faite du Paradis. Vu qu'il est difficile de visiter ce dernier, commençons par le premier.
La vieille moderne. Oldie but goldie
Lisbonne, Portugal
Lisbonne est la plus ancienne capitale d'Europe occidentale. Or, elle allie ancienneté et une ambiance on ne peut plus moderne. C'est peut-être parce que la beauté est toujours à la mode. 
Tossa de Mar
Tossa de Mar, Espagne
Pola Giverola est un resort situé entre deux criques magnifiques. L'eau y est turquoise, le sable fin, et c'est à quelques minutes de Tossa de Mar. 
Des offres et des réductions sur mesure. 
On va se l’arracher, my friend
Nos prix sont intéressants ; nos offres le sont davantage. Nous avons d’incroyables réductions conçues pour vous. Cliquez ici pour les découvrir.  Ah ! Et n’oubliez pas de nous laisser votre mail pour être le premier au courant de nos offres, nos évènements et nos ouvertures.
Foodies
À Rome faites comme les Romains, à Bilbao buvez du Marianito
Voir plus
|
Visites incontournables
Visites incontournables
Une pagode parmi les cathédrales
Catégories
Retour
Visites incontournables
Une pagode parmi les cathédrales
29.12.2020

Pour apprécier Bruxelles, il faut regarder vers le ciel. Les hauteurs de la capitale belge sont dessinées par une dentelle de pinacles. Les tours médiévales, ainsi que les flèches des églises et des cathédrales, y transpercent les nuages. Parmi toutes ces merveilles de l’art gothique, du modernisme et de l’art nouveau, détonne un bâtiment qui semble avoir été arraché de son lieu d’origine pour être replanté ici.

C’est une tour japonaise de 40 mètres de haut, qui dénote dans le ciel de plomb de Bruxelles. Le Roi des Belges Léopold II l’a bel et bien achetée à un autre pays, mais à la France, et non pas au Japon.

L’Exposition Universelle de Paris de 1900 a émerveillé le monde entier avec ses constructions. Certes la Tour Eiffel, inaugurée en 1889, n’y était pas. Néanmoins, d’autres édifices tout aussi emblématiques, tels que la Gare d’Orsay (devenue aujourd’hui le Musée d’Orsay), le Petit Palais, le Grand Palais et le Pont Alexandre III y ont été présentés. Pour autant, c’est une tour japonaise et un pavillon chinois qui impressionnèrent le plus le Roi des Belges.

Il décida de les acheter et de les emmener à Laeken, à proximité de Bruxelles. Aujourd’hui, la tour, le pavillon et le Musée d’Art Japonais composent le magnifique Musée d’Extrême-Orient. Ces édifices se trouvent désormais au beau milieu d’un parc, entourés d’arbres. À l’arrivée du printemps, lorsque les amandiers sont en fleur, l’ensemble transporte littéralement les spectateurs en Orient.

La Tour Japonaise est montée sans aucun clou, selon la technique traditionnelle nipponne. En son sein, se trouve la partie de la collection du Musée d’Extrême Orient dédiée à la porcelaine décorative japonaise. Inauguré en 1905 après une grande fête dans le parc, l’ensemble s’intègre depuis lors dans le paysage belge.


Le Pavillon Chinois, moins haut, est tout aussi impressionnant. Fidèle à l’esthétique traditionnelle chinoise, il est plus chargé, doré et spectaculaire. L’ensemble compose une estampe différente et dont la visite est tout à fait recommandée.


Ces bâtiments sont fermés au public pour un temps indéfini, mais le charme de cet ensemble architectural et la paix qui règne dans le parc valent amplement une visite.

C’est fait